Gérer le stress

Les bienfaits des vacances s’éloignent-ils ? Avec la reprise des activité en septembre, comment gérer la tension, le rythme ? Comment faire face en cas de stress ?

Il est intéressant de comprendre ce que recouvre le stress, car on peut distinguer le bon du mauvais stress.

Le stress recouvre les perturbations biologiques et psychiques face à une agression. Il est à la fois l’attaque et la réponse. On ne parlera pas ici d’un excès de stress qui paralyse la personne. L’agression peut être d’ordre physique ou psychologique. Il déclenche une réaction au niveau du système nerveux autonome qui a habituellement pour fonction d’équilibrer ses deux composantes : l’une qui stimule, l’autre qui calme.

Le bon stress permet de réagir et de faire face. Cela peut être une situation de danger par exemple. Et il y a d’autres stress. Certains utilisent d’ailleurs certains stress comme outil stratégique. Par exemple, ils pensent que le stress de l’échéance leur permet de travailler plus vite et plus efficacement. D’autres se sentent plus actifs s’ils se font du « souci », autre manifestation de stress.

Le mauvais stress est celui qui entraîne dans une tension chronique. Tension due à la pression au travail, tension due aux relations avec des collègues ou en famille, tensions générées par des soucis d’ordre pratique (argent, gestion des enfants)… Le système nerveux autonome toujours sollicité est alors en déséquilibre, l’organisme trop en réaction, et les dysfonctionnements commencent à se manifester.

Il est important pour soi d’adopter dès à présent une bonne attitude. Pour se préserver.
Alors, voici quelques idées.

1/ le matin, prendre le temps de se dire « je choisis de passer une journée détendue », « je choisis de garder mon calme » etc, chacun avec ses mots pour affirmer la volonté de garder du recul par rapport à la journée.

2/ lorsqu’un moment de tension arrive, respirer profondément et garder en mémoire la décision de garder ce recul. Si c’est de la colère qui monte, sourire changera le regard sur la situation.

3/ s’accorder des moments de pause, que ce soit une promenade, ou juste 10 mn à ne rien faire dans le canapé. Des instants où l’on ne fait rien, ne pense à rien, juste être avec soi-même. Sentir sa respiration, ressentir son corps qui se détend, être à l’écoute de ce qui se passe à l’intérieur.

SONY DSC4/ se faire aider, accompagner, au début si la situation de vie l’y incite. Plusieurs techniques existent, et je peux parler de la réflexologie plantaire que je connais bien pour la pratiquer. La stimulation de zones réflexes adéquates sous le pied, notamment du système nerveux autonome, déclenche une action réflexe du corps pour réduire les effets du stress. Ces stimulations aident à rétablir l’harmonie générale en intervenant sur l’être dans son ensemble, aux niveaux physique, émotionnel et psychique, car en cas de stress, tout l’organisme est affecté. Dans ma pratique, je rajoute un travail énergétique qui agit sur un autre plan, complémentaire.

5/ le soir, avant de s’endormir, se remercier pour la journée, et se dire qu’on a fait de son mieux.

Et si vous avez vos propres « petits trucs » vous pouvez les partager !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s